A-t-on vu des flutes à bec pendant la fête de la musique ?

Publié le par Anthony Tolmann

Grâce à ce titre, vous aurez compris les 2 sujets que je vais aborder, ainsi que mon avis:

La fête de la musique.

La possible disparition de la flute à bec à l’école.

Samedi, c’était donc cette fameuse fête de la musique, qui existe depuis 1982 grâce à l’éternel ministre de la culture: Jack Lang. Je trouve cette fête excellente, car c’est l’occasion de rassembler tout le monde sur différents styles musicaux, de célébrer agréablement la venue de l’été, on a besoin de festivités de ce type, plus que jamais dans le contexte actuel.

Je viens par ailleurs d’apprendre l’excellente nouvelle de la fin de la flute à bec dans les écoles… Et oui, elle en a dégouté des enfants, elle a constituée un achat inutile pour bon nombre de familles….

Comme vous l’aurez remarqué, pendant la fête de la musique, il y avait des guitares, des pianos, des batteries…. Mais pas de flutes à bec.

Alors pourquoi continuer à ennuyer les élèves avec ce instrument ? Il n’y a aucune raison, on ne peut pas retenir une chose pour laquelle on éprouve le plus profond désintérêt, et en plus, ça détourne de la musique d’une manière générale. Il faut arrêter ce conservatisme qui ne satisfait que les profs.

Pourquoi ne pas proposer aux élèves de chanter ensemble une chanson qui leur plait, d’y accorder une guitare et un piano ? Pour des raisons financières ? Non, s’il y a un instrument de ce type en classe, cela suffira, et ceux qui en ont les moyens pourront en jouer aussi chez eux. Alors oui, c’est une inégalité, mais n’est-ce pas celle-ci qui forge la caractère des plus désavantagés, n’est-ce pas celle-ci qui nous fait devenir un « battant » ?

Doit-on ennuyer tout le monde avec une flute sans intérêt pour 90% des élèves sous prétexte qu’elle n’est pas chère ? Cela reviendrait à dire « il faut dépenser un petit peu pour du négatif  que dépenser plus pour du positif » et encore, d’après ce que je viens de vous dire, cela ne serait pas vraiment plus cher.

Il est temps de rattraper le temps perdu et de faire comme les autres pays européens: se mettre au goût du jour pour captiver, se servir des nouvelles technologies.

Le contexte change, il faut prendre cela en compte.

Publié dans Texte

Commenter cet article

Antarès 14/07/2008 14:21

Dans certains collèges à Marseille, on préfère l'harmonica à la flûte à bec.Pas très cher non plus, plus petit et plus pratique et surtout plus convivial autour d'un feu de camp quand un pote à une guitare !

Anthony Tolmann 14/07/2008 15:02


Oui, c'est bien mieux, tu as raison, merci pour cette info !