Amicale commentaire 1

Publié le par Anthony Tolmann

J'ai décidé, pour que ce soit plus clair, de répondre en vidéo à un commentaire.
Aurélie a posté un commentaire auquel j'ai déjà répondu à cette adresse http://anthony-tolmann.over-blog.com/article-19087803-6.html#anchorComment
Mais, comme le débat s'est prolongé, je vais maintenant lui répondre en vidéo.
La voici !

Amicale commentaire 1
envoyé par anthonytolmann

Vous aussi, n'hésitez surtout pas à me donner franchement votre avis sur mes articles mon blog, tout !

Publié dans Vidéo

Commenter cet article

aurélie 25/05/2008 23:56

dsl mais peux-tu retirer le comm où il y amon adresse msn spt?

Anthony Tolmann 25/05/2008 23:58


Oui, bien sûr, je t'ai enregistré sur msn donc je retire le commentaire avec ton adresse.


aurélie 24/05/2008 16:20

bonjour anthony,tout d'abord, je tiens à expliquer mon silence après ta réponse : les partiels ! Mais tout est bien qui finit bien puisque, ça y est, je suis libérée de toute contrainte estudiantine et je peux enfin te répondre.Je voulais parler des médicaments. Tu disais qu'on ferait mieux de laisser tomber les enfants malades une bonne fois de façon à ce qu'ils produisent des anticorps... Je suis plutôt d'accord avec toi mais dans une moindre mesure : les vaccins sont obligatoires, à mon avis, ça évite bien des maladies dangeureuses (voire mortelles)... Mais je pense que la "surmédication" de plus en plus présente à l'heure actuelle est plus néfaste qu'autre chose : un rhume ne nécéssite ni traitement ni de louper des jours d'école !!! Par contre une grippe, maladie, pouvant être mortelle, doit être traitée et la personne malade doit se reposer, c'est une nécéssité.je pense que c'est aussi ton idée ou tu est plus extrémiste ?Ensuite, je voulais revenir sur le temps de nos grands-parents qui allés chercher le lait... Dans les petits villages, ça existait encore il y a 50 ans... Mon père me raconte toujours que quand il était à Castillon (village ariégeois, près du lac de bethmale...d'où le fromage...tu vois?) il partait tous les matins chercher le lait et le fromage (avant qu'il ne soit fait en gros, à l'usine, c'était un vieux bonhomme qui produisait son fromage dans une grotte...véridique.)Tu te demande où je veux en venir? C'était pour dire que je pense que l'éducation qu'il a reçu, plus stricte que celle donnée dans bien des familles à l'heure actuelle (et je pense aussi bien meilleure... quand on est un garçon... mais c'est un autre débat...), a fait que jamais il n'a insulté une fille dans la rue (il m'arrive de me faire traiter de pute parce que j'ai une jupe arrivant au dessus du genoux et des petits talons par des minots de même pas quinze ans, je trouve ça ridicule. Surtout que si il y a bien une chose que je ne suis pas, c'est une pute. Et que même si j'en était une, personne n'aurait à me faire de commentaire, je pense.) ni tabasser une petite mamie pour lui piquer son sac...ça n'a peut être rien à voir avec l'éducation, personnellement je pense que si... Par contre ça n'a rien à voir avec le milieu social : je connais des personnes dites de la France "d'en haut" croyant avoir tous les droits et malpolies, et des de la France "d'en bas" qui t'ouvre la porte et se lève dans le métro quand une personne âgée arrive...voila, j'ai fini!!j'espère et j'attend ta réponse...

Anthony Tolmann 24/05/2008 19:05


Bonjour Aurélie, merci d'avoir pensé après tout cela à revenir ! Nous sommes donc d'accord sur la "sur médication" mais en effet, en dehors des vaccins, je crois qu'on ne doit presque rien traiter,
sauf si ça commence à mal tourner...tu me diras "mais pourquoi attendre ce point extrême" tout simplement car ça donnera une "leçon" au corps et il sera moins fragile à l'avenir, après, tout dépend
de la résistance physique des personnes, personnellement, je crois que même avec une grippe, je me forcerais à guérir seul. A propos de la deuxième partie, nous tombons parfaitement d'accord. Je
crois qu'il ne faut pas "élever à la dure" mais avoir une vie "dur" pour que les enfants soient polis et bien élevés. Car être stricte sans raison ne mène à rien, par contre vivre dans un village
où on est obligé de s'entre aider et que les enfants participent à tout, là c'est bien. Les jeunes d'aujourd'hui n'ont aucun rapport à la vraie vie, ils ne voient pas la base des choses, ne savent
pas quel forme a un poisson et son donc mal dans leur peau, ce qu'ils expriment pas la violence. Mais en effet, qu'on soit d'en haut ou d'en bas, ce qui fait la politesse, c'est l'éducation. Et, un
mot sur la bonne cuisine d'antan, j'aurais aimé la connaître, elle se fait de plus en plus rare, je préfère choper une indigestion une fois plutôt que, comme maintenant manger fade et chimique. (je
dis ça mais je mange presque entièrement bio depuis quelques mois, c'est la seule nourriture qui ressemble encore à de la vraie nourriture). A très vite Aurélie ! Ps: as-tu une adresse msn ?


aurélie 11/05/2008 18:30

bonjour!wahou, quelle réponse! franchement, merci....mais, ça ne va pas m'empêcher de revenir sur quelques points...tu parlais du fait qu'un débat où les avis étaient opposés pouvait finir par devenir malsain par des arguments H.S. ... tu sais que tu es en train de reprendre une des thématiques du philosophe Pascal?! (petite parenthèse : dans Les Pensées, Pascal développe "la confusion des ordres". les 3 grands ordres sont : l'amour, le savoir et le pouvoir. il explique que dans un débat, les arguments doivent être appropriés. par exemple, dans un débat sur une science, les arguments doivent être scientifiques, sur un sujet de philo, les arguments sont philosophiques, dans un débat éthique, arguments éthiques...etc. à partir du moment où on argumente en dehors de son ordre, l'argumentation est considérée non  valable. pascal met en parallèle un argumentaire non valable et la "tyranie qui consiste au désir de domination universelle mais en dehors de son ordre". je ne suis pas très au point sur Pascal, mais grâce à toi je suis allée farfouiller dans mes notes de l'an dernier... conférence donnée par le Pr Rogières à toulouse... rendons à César ce qui est à César...).ensuite, tu me demandais à quoi je faisais référence dans ton film pour ce qui est de gauchiste et non violence. je parlais d'une des intervention de ton invité (tu le crois, j'ai du re-regarder le film parce que moi non plus, je ne me souvenais plus ce qui m'avait fait dire ça) où il avance que ce sont les "gauchos" qui engendrent la violence en niant les races (!!!) (attention, dire qu'il n'y a pas de races ne revient pas à nier les dfférences!).tu disais que on associe souvent philosophes et hommes de gauche, mais que pourtant il existe des philosophes de droite. je suis totalement d'accord avec toi, je trouve d'ailleurs dommage que la philosophie actuelle, dans la tête des français, soit uniquement représentée par BHL (bon philosophe, certes, mais plus en représentation qu'autre chose à mon goût...).p'tit point poésie : il n'y a pas forcément des rimes... pense à Prévert, par exemple... et maintenant, je m'insurge! mais sur quoi?, me diras-tu. mais sur ton "malheureusement", voyons!! tu parles de la médecine par ses propres défenses ( je trouve rigolo que tu parles de médecine, parce que je suis en deuxième année du premier cycle de médecine, après un détour en lettres modernes! on s'en fout, mais je trouvais ça drole) mais ceci revient à nier les énormes progrès médicaux faits ces 2 derniers siècles...exit le vaccin contre la rage, la radiologie... à l'heure actuelle, la sélection naturelle dont tu parles se fait par l'argent (dans les pays pauvres, mais aussi aux USA où le système de santé est déplorable)... ça ne ressemble pas vraiment à ce qui se passe chez les animaux (je pense à ces safaris filmés qu'on voit à la tv où les lions courent après la gazelle la moins rapide...de plus, je suis pour que la société aide les plus fragiles (vois-tu, je trouva ça plus normal que le pognon que mes parents versent à l'état au moment des impôts porte secours aux plus démunis plutôt qu'il aille gonfler encore un peu le salaire de M. ray ban-rolex, notre cher président [ton sarcastique].... mais cela à peut être avoir avec  le fait que mon cousin à perdu ses jambes dans un accident de voiture il y a une dizaine d'années et que je suis toujours choquée par le peu d'aide qu'il reçoit... pouratnt, il est actif puiqu'il a crée une association après son accident... mais là, je m'égare.pour revenir sur mon emploi du mot "dépassé" qui semble t'avoir gêné, je tiens à préciser que je faisais référence à Ferry seulement. je pensais plus particulièrement à sa prise de position sur le colonialisme (devoir des "races supérieures" à "éduquer" les "races inférieures") car même si cette pensée était généralisée à la France à cette époque, à l'heure actuelle, elle apparait comme très violente et raciste.assoir sa domination par la force sur un peule n'a jamais mis en exergue l'intelligence du dominant (c'est pourtant le sens du propos de ferry). ... je me dois quand même  rappeler que cette idée était aussi ancrée dans les "esprits" de gauche il y a 50 ans à peine... mitterrand avait employé des termes semblables au moment de la guerre d'algérie...personnellemnt, la france de mes grands parents ne me fait pas du tout envie puisque c'est la france sous l'occupation, la france de la résistence, mais aussi celle de la délation, du refus de l'autre (de l'immigré, mais assi du juif, de l'homosexuel...) et donc de l'acceptation de l'idéologie nazie... c'est la france qui a oublié qu'"on est tous l'étranger de quelqu'un" et la france de la privation...(oulà faut que je m'arrète, je suis en train de me faire penser au discours de sarkozy... d'ailleurs, j'aimerais avoir ton avis : comment as-tu trouver le discours du 8 mai? ridicule et très mal écrit, non? j'avais déjà trouvé ses "larmes-menthol" hors propos l'an dernier, mais là!!! bref).mes grands parents n'ont pas eu d'adolescence, je crois que j'aurais préféré vivre durant les 30 glorieuses (qui correspondent plus à l'adolescence de mes parents).argh! re-race! race a pour définition scientifique "ce qui est issu de l'expérimentation de l'homme" (création de races canines, par ex...)chez l'homme, il n'existe même pas de sous espèces, puisque nous sommes tous interféconds! (c'est une partie de la définition d'espèce).je le répète, nier l'existence de races chez l'homme n'est pas nier les différences, au contraire, c'est les repérer, et les accepter.pour finir (ouf), je n'ai pas dis que j'avais forcément raison! je pense seulement que même si ton esprit curieux te fais te poser beaucoup de questions, la vie (je ne suis pas en train de dire que ma vie a été plus dure et plus riche d'expériences que la tienne) nous fait grandir et évoluer (pas toujours bien, d'ailleurs). de plus, un débat entre 2 personnes adultes (de 35 et 50 ans, tu disais) est différent d'un débat entre 2 ados d'âge différent. pour faire un parallèle, à 15 ans, on n'accepte pas de sortir avec quelqu'un de 6 ans de moins, par contre à 25 ans, cette différence ne nous gêne plus...parce que c'est à cette période que notre esprit et notre physique évoluent le plus vite (et énormément).voilà encore un très long commentaire pour répondre à ta vidéo qui m'a vraiment fait plaisir. merci

Anthony Tolmann 11/05/2008 19:56


Bonjour Aurélie !
cette fois-ci je vais te re-répondre par écrit car je viens de me rendre compte que c'est peut-être un peu embêtant de se caler à chaque fois la vidéo pour répondre, je vais garder ce principe
plus rarement quand vraiment c'est plus facile en vidéo que par écrit.
Donc, sur le débat, je suis ravis de reprendre l'idée de Pascal sans le savoir, mais ce qui m'a fait partir sur cette idée était qu'à la base, tu parlais de l'opposition de principe et que je
trouve ça bien sauf que le débat peut-être faussé. D'ailleurs, je vais reprendre ta parenthèse, je crois que dans un débat on peut biensûr sortir du sujet même puisque je crois que lors d'un débat
si on est "intelligent" on va s'apercevoir que c'est comme un arbre généalogique et qu'à la fin, on sera sortit du sujet même car pour l'expliquer on aura dû remonter plus haut puis plus haut
et finir en haut en étant passé par plein de branches.
Sur le film, vraiment bravo pour ce re-visionnages mdr !
Donc, sur les propos du film, je crois que ce n'est ni la droite ni la gauche qui a créé le racisme mais le fait qu'il y ait les 2...
Sur BHL je suis aussi de ton avis et j'ai souvent des divergences d'opinions avec lui (je sais, je ne sui rien, pas une référence mais je pense avoir de bons arguments face à lui) je ferai
justement une vidéo sur le discours de Dakar de Sarkozy qu'il a jugé raciste....
A propos de la poésie, tu as raison et sur le coup, à cause de mes lacunes dans ce domaine, je ne le savais même pas.
Ahh nous voilà arrivés à la médecine !
Je ne nie pas les progrès mais (je mot va totalement dépasser mon idée mais je ne sais pas comment le dire autrement) je les déplore.
Ce qui ce fait par l'argent est justement injuste, c'est à l'état naturel qu'on voit le mieux qui est le plus fort et qui l'es le moins, car ça prend en compte plusieurs types d'intelligences
(technique de chasse pour avoir de quoi manger, stratégie pour attaquer l'autre, fabrication d'arme) et tous ces types d'intelligences induisent différentes sentibilités (manuelles, stratégiques,
psychologiques) ça comprenait aussi la force phisique, l'endurence, les capacités sexuelles pour se reproduire, bref, tout. Or, maintenant, tout est faussé.
Puis à force d'être asceptisé, tout le monde tombe malade, laissons les enfants tomber malades un bon coup sans médicament (sans éxagérer non plus) et ils ne le seront plus pendant 5 ans !
Malheureusement, maintenant, on n'ose plus rien toucher et mettre à la bouche plus par crainte de tous ces produits chimiques que les microbes en eux-même qui finalement, d'un côté son bon pour
nous (même ceux dits "négatifs"). Moi, ça fait 6 ans que je ne suis absolument pas du tout tombé malade, je ne fais chier personne avec mes petits problème, êt j'en ai marre de voir les gens
prendre tout de suite quelque chose au moindre bobo. Je sais que je m'écarte des problèmes plus profond de médecine, car dans certains cas, je suis pour.
La société ne doit pas forcément aider les plus fragiles car c'est une incitation inconsciente pour les autres à se laisser vivre. Sauf dans les cas comme ton frère où là, il le mérite vraiment (il
mériterait d'être bien plus aidé) et tout le monde comprend qu'on l'aide.
Sur Ferry, oui, j'avais compris, je me suis un peu égaré ensuite et je crois qu'il y a des peuples avec des qualités différentes mais pas forcément tous égaux sur des points précis mais à l'état
naturel tout cela devrait s'équilibrer, mais comme dans ce monde, on demande des capacités précises sur des points précis et on a des idées bien arrêtées sur les qualités et les défault, il ne faut
pas s'étonner qu'il y ai du racisme (je le déplore mais je ne vois pas comment il pourrait en être autrement).
Quand je parlais de la france de nos grands parents, je ne parlais pas des points négatifs, évidemment il y a eu tous ces proiblèmes, mais les enfants qui allaient chercher le lait étaient
beaucoup plus disciplinés et on poluait tellement moins (ce n'est qu'un exemple).
Sur le discours, j'en ai entendu plusierus extraits sur internet, j'ai du mal à bien juger car je ne connais pas bien ces sujets, je ne préfère pas dire de bétise juste pour répondre....
Sur les "races" je suis d'accord avec ce que tu dis, finalement on pense pareil dans le fond.
Et pour finir (moi aussi, ouf) tu as à la fois raison et tort à mon avis sur l'âge.
Oui, j'ai 15 ans, je n'irais pas avec une fille de 9 ans, mais dans ma tête j'en ai 50 et phisiquement (pour prolonger ton raisonnement) je ne suis plus un enfant. Je pense que cela remet en cause
tous les arguments qui découlent de ce que tu as dis.
Voilà, encore merci pour tes commentaires et j'attend ta réponse (prend ton temps, je sais que c'est éprouvant d'écrire autant, tu peux même faire une vidéo si tu le veux, je la mettrais biensûr en
article).